CONNECT-IT

Acteur de la transformation des SSII ambitieuses

1 + 1 font combien ?





13306796_s
En avril 2013, Econocom annonce son intention d’acquérir Osiatis, SSII française comptant plus de 4500 collaborateurs. L’opération se concrétise rapidement et Osiatis apparaît dès le quatrième trimestre 2013 dans les comptes consolidés d’Econocom.
Osiatis pesant 20% de Econocom et un peu plus de la moitié de l’activité Services de cette dernière, il s’agit d’une opération ambitieuse, rondement menée !


A en croire le Boston Consulting Group, 60% des opérations de fusion-acquisition détruisent de la valeur ! La publication par Econocom de ses chiffres du premier semestre 2014 constitue l’occasion de faire le point sur cette opération.
A première vue, les chiffres du nouvel ensemble consolidé s’améliorent : le chiffre d’affaires connaît une croissance de 23 % sur le premier semestre de 2014, tandis que le résultat opérationnel courant s’accroît de 22% sur la même période !
Econocom aurait-il décroché le Graal ?

454793_s
Revenons en arrière. Au premier semestre 2013, Osiatis avait enregistré une croissance organique de 4,6% tandis que Econocom « canal historique » croissait de 5% sur la même période pour sa partie Services. Toutes choses étant égales par ailleurs, autrement dit sans intégrer les synergies annoncées par Econocom, on aurait pu s’attendre à une croissance de l’ordre de 4,8% en 2014, les deux entités étant de taille voisine. Las ! En examinant les chiffres de plus près, on constate qu’à périmètre comparable, le chiffre d’affaires de l’activité Services, dans laquelle Osiatis est maintenant intégrée, est en recul de 4,6% ! L’activité Services d’Econocom « nouveau périmètre » a donc perdu, dans des conditions de marché proches de celles de 2013, près de 10% par rapport à la valeur cumulée qu’auraient pu espérer les deux entités en restant indépendantes !

En conclusion, un plus un font malheureusement moins que deux, et Econocom rejoint la longue liste des SSII réussissant brillamment la phase amont, celle de l’acquisition, mais trébuchant dans celle plus risquée de l’intégration.

Récemment, Econocom vient d’annoncer une réorganisation de son activité services, dont on se demande bien pourquoi elle n’a pas été mise en œuvre plus tôt ! Souhaitons à Econcom que ce soit la dernière !
Dans le domaine de l’intégration, tout retard en matière d’organisation et de casting se traduit mécaniquement par des surcoûts. Pour ne pas l’avoir fait en temps opportun, beaucoup de prédateurs ont payé deux fois leur cible !
Peut-être est-ce là le prix à payer pour que l’entreprise se développe et survive ! Encore faut-il qu’il soit anticipé et, moyennant quelques mesures de bon sens, réduit au minimum !

Pour information, Claude Gourlaouen a publié ces derniers mois deux articles concernant les fusions-acquisitions :
- L’intégration des SSII ou comment 1+1 font moins que 2
- Fusion de SSII : comment faire que 1+1 fassent plus que 2

CONNECT-IT - N°SIREN 589 891 622 - TEL : 06 49 55 62 30 Contactez nous