CONNECT-IT

Acteur de la transformation des SSII ambitieuses

Les enfants du bon Dieu et les canards sauvages

Il est surprenant de constater le degré de créativité dont savent faire preuve les dirigeants des SSII à l’occasion de la publication des rapports financiers trimestriels.
Il est vrai que les résultats du premier trimestre 2014 n’incitent guère les investisseurs à l’enthousiasme ! En les comparant à ceux du premier trimestre 2013, on constate que la croissance des treize premières SSII cotées est inférieure à 1%. Quant aux trois premières SSII françaises, dont le chiffre d’affaires représente les trois quarts du Top 10, elles décroissent de 0,4%.
On comprend donc mieux la nécessité de présenter ces résultats médiocres sous leur meilleur jour.
Voici quelque florilèges extraits de rapports parus récemment :

Lire Plus…

Une fusion "entre égaux"

Sopra et Stéria ont récemment annoncé leur intention de fusionner, en communiquant sur le fait qu’il s’agissait d’un mariage « entre égaux ». Mais que recouvre exactement ce concept, très à la mode en ce moment, de rapprochement entre égaux : une stricte égalité entre deux partenaires ou un effet d’annonce ? Lire Plus…

Un cru 2013 très médiocre

Une fois éliminés tous les artifices permettant à chaque entreprise d’affirmer sans rire qu’elle respecte ses engagements et que ses résultats s’améliorent, que conclure des résultats 2013 des SSII cotées ? Lire Plus…

Un système peut tomber en marche

La plupart des SSII s’enorgueillissent de proposer une activité forfaitaire. Pourtant, il est rare que cette activité dégage du profit et procure de réelles satisfactions.

Lire Plus…

Le défenseur des marges


Le Syntec : le défenseur des marges !

Le Syntec n’a jamais été en manque de créativité pour essayer d’optimiser la marge de ses adhérents.
Dès les années 60, il publie le fameux indice des coûts salariaux qui permet aux forces commerciales des SSII de justifier pendant de nombreuses années des hausses de tarif successives.

Lire Plus…

2013 : une année pour rien

SSII (ESN pour les initiés) : Une année pour rien ?

Les chiffres d’affaires publiés au titre du 3ème trimestre sont à l’image des précédents : médiocres !

Lire Plus…

Le cinquième élément

Une partie à 4
Dans une précédente chronique, nous avions observé que la valeur ajoutée créée par les SSII se partageait, après paiement des frais financiers, entre 4 acteurs :
- Une grande partie de la valeur ajoutée est captée par l’Etat via les impôts et les charges dont il détermine lui-même le montant,
- En second lieu interviennent
les clients via la pression tarifaire qu’ils parviennent à imposer du fait d’un rapport de forces favorable,
- les deux acteurs restants,
les salariés et les actionnaires, se partagent ce qui reste.

Lire Plus…

Le partage du gâteau

La richesse produite par une entreprise se répartit entre quatre acteurs :

  1. L’état qui, au travers des charges et des impôts, prélève d’office la part dont il a lui-même déterminé le montant,

  2. Le client qui bénéficie de prestations à des prix plus ou moins élevés selon sa capacité à fixer les tarifs,

  3. Le personnel qui perçoit des salaires et bénéficie d’avantages non salariaux,

  4. L’actionnaire qui reçoit des dividendes et peut bénéficier d’une plus-value.

L’équilibre est atteint lorsque cette richesse est répartie de façon harmonieuse entre toutes les parties. Mais bien souvent les acteurs considèrent que la part qui leur est dévolue est insuffisante.

Lire Plus…

Celles qui surfent, celles qui rament et celles qui coulent

Claude-newsletter-header
1er semestre 2013 : des résultats médiocres


Rapportés à ceux du 1er semestre 2012, les résultats du 1er semestre 2013 des SSII françaises cotées en Bourse ne sont guère brillants :

Lire Plus…

CONNECT-IT - N°SIREN 589 891 622 - TEL : 06 49 55 62 30 Contactez nous